IMG_5246

Voyage en Inde

Dans ce premier billet, je voudrais vous parler d’un de mes derniers voyages en Inde. Il marqua un tel virage dans ma vie que le partager avec vous le rendra encore plus prégnant en moi. C’était en 2014. J’éprouvais le besoin de vivre un moment fort sur plusieurs jours pour intégrer les enseignements que je suivais pour devenir coach. Un séminaire me paraissait parfait pour passer à un niveau supérieur de ma prise de conscience. J’aspirais à faire grandir ma connexion au monde, à ouvrir encore plus mon cœur. J’ai opté pour une retraite en comité restreint avec mon mentor Tony Robbins.

A la découverte de l’incroyable Temple de Oneness

Il fallait que je sois déterminée pour aller à l’autre bout du monde, quitter mon mari et mes enfants. Je ne parlais pas encore très bien anglais et pourtant le séminaire (composée d’une centaine de personnes) n’allait se dérouler que dans la langue de Shakespeare ! Mais vivre une expérience spirituelle hors du commun dans un lieu aussi étonnant que le Temple de Oneness était une opportunité que je ne voulais pas laisser passer. « Le chemin vers la réussite consiste à prendre des mesures fermes et déterminées », comme le dit Tony Robbins. J’étais décidée à emprunter ce chemin.

Dès que ma décision fut prise, un enchaînement de signes s’est présenté : deux jours avant mon départ je recevais un mail de surclassement : j’allais voyager en Business class ! Une fois arrivée, j’ai découvert le temps sacré de Oneness. Connue pour être la plus grande salle de méditation en Asie, pouvant accueillir 8 000 personnes, on le dit doté de pouvoirs spirituels d’anciens rishis qui méditaient dans la région des siècles plus tôt. A l’entrée est inscrit « Les lâches deviennent courageux, les inconscients deviennent intelligents, les cœurs stériles commencent à fleurir dans l’amour, et chacun expérimentera la divinité« . Dans ce lieu unique, j’ai compris que nous faisons tous partie d’un seul et unique ensemble. Cela s’appelle ONENESS. Nos vibrations créent et forment un seul UN.

La connexion avec les enseignements de Tony Robbins

Chaque journée commençait à 6h du matin, par une séance de yoga dispensée par le célèbre Guru Singh que je ne connaissais pas avant mon séjour. Je me souviens encore de ses yeux bleus, de sa longue barbe blanche mais surtout de la sagesse qui émanait de lui. Il savait nous emmener vers des horizons lointains grâce à ses chansons remplies de messages universels. Lui et Tony Robbins m’ont révélé les précieuses clés pour accéder à la plénitude et que je peux aujourd’hui transmettre aux femmes que j’accompagne. Je ne comprenais pas tout mais en étant plongée dans l’instant présent, à l’écoute des vibrations autour de moi, je percevais la communication non verbale. Mes sens étaient déployés, mon attention optimale. En laissant de côté le langage, j’ai vécu d’autres sensations, libre du poids des mots. J’admirais la façon dont le coach des coachs Tony Robbins se liait avec une aisance déconcertante aux êtres présents dans la salle. Au-delà de la culture, de la langue, de la religion, nous communions, ensemble, de cœur à cœur. Et si cela vous fait penser à une approche sectaire, il n’en est rien. Tout autour de moi respirait le sain, l’harmonie, la sagesse et la beauté. Je me sentais en sécurité, entourée de bienveillance. A tel point que lors d’une séance, Tony posait des questions à la salle. Je me suis levée devant tout le monde. Mon cœur battait la chamade devant le silence qui régnait. Soudain, la gratitude a remplacé la peur. Ma foi, encore une fois, transformait l’impossible en possible. A la fois fragile et déterminée, je me suis entendue parler anglais avec une certaine facilité ! Je lui ai dis devant tout le monde « merci » pour tout ce qu’il m’apportait depuis que j’avais lu son livre. Le dernier mot de mon allocution prononcé s’ensuivit d’un tonnerre d’applaudissements. C’était un moment d’alignement parfait, et de grande émotion !

Autres souvenirs

Je ne suis plus la même depuis. C’est certain. Et je mâche mes mots. Le peuple indien n’y est pas pour rien non plus. Je suis revenue profondément marquée par l’étincelle de joie qui brillait dans leurs yeux. Ils n’avaient rien, et pourtant, le manque d’attachement aux choses matérielles rendait ces gens si riches. Je n’avais plus envie de me plaindre et j’ai, à leurs côtés, compris ma chance de vivre dans un pays libre et riche. Et comment oublier Sage, la femme de Tony Robbins, toujours à ses côtés et attentive à chacun de nous. Elle est pour beaucoup dans la réussite de cette expérience inoubliable. Aussi, je me souviens encore d’un magnifique moment : un jet privé nous a emmenés par surprise dans un palace à Chennai à Varanassi. Après un somptueux dîner, nous sommes montés dans des barques décorées de fleurs. Nous flottions sur le Gange empli de mystères. Je ressentais tant de choses en moi. Puis nous avons reçu une bougie dans un panier de fleurs, pour répondre à une tradition : celle de lancer à l’eau la flamme en pensant à notre rêve le plus précieux. Le lendemain matin, nous sommes retournés sur le Gange pour assister aux purifications des Hindous. J’ai senti des picotements dans mon dos et j’ai eu envie de pleurer toutes les larmes de mon corps. C’est comme si j’avais perçu l’énergie des âmes hindous morts dont les cendres étaient dispersées dans le fleuve.

On ne peut revenir indemne de ce genre d’expérience, croyez-moi. Depuis, mon regard sur la vie s’est élargi, ma gratitude est plus grande encore, mon cœur est ouvert comme jamais. Je peux libérer ma force, ma vulnérabilité, mon amour et ma joie de vivre pour, à mon tour, guider les autres. C’est un honneur. C’est ma mission.